5e

JUGER

Avant de s’engager dans les emplois juridiques de ce verbe, je conseille de commencer par ses emplois dans la vie courante : La maitresse juge que Blanche Neige convient mieux à ses petits élèves que la Guerre des Étoiles, que l’élève A travaille mieux que l’élève B. Elle a un bon jugement, familièrement parlant, elle a de la jugeote. Elle est capable de discernement, elle distingue correctement le vrai du faux, le bien du mal. Or ce sont exactement les qualités qu’on demande à un juge (nom) lorsqu’il juge (verbe) dans son tribunal. Pour rendre la justice, il doit instruire l’affaire à charge et à décharge en pesant le pour et le contre, (la balance est un des symboles de la justice). Il sera juste s’il acquitte l’innocent et s’il inflige au coupable une condamnation appropriée. C’est à partir de cette donnée fondamentale que tout l’appareil judiciaire s’organise et se met en branle.

 

 

pour aller plus loin

article Vocalire
micro-récit