CHANGER

6e

CHANGER

Voilà un verbe qui possède tant de synonymes et tant de constructions syntaxiques possibles, qu’après un grand déballage qui risque d’être assez riche, on pourrait prévoir deux séances d’approfondissement. Je propose de les distinguer par le nombre des actants. D’autres possibilités : fonder le classement sur l’usage des prépositions (changer de, changer en, changer contre) évidemment très important, ou sur le fait que le changement est intrinsèque ou extrinsèque à A qui change de B, présentent des difficultés

Dans la première séance, la cause du changement n’est pas exprimée.

Allons du changement le plus radical au changement le plus superficiel.

1. A se change en B : La chenille se change / se transforme en papillon. C‘est le phénomène de la MÉTAMORPHOSE : A n’est plus ce qu’il était à l’origine, il est devenu un autre être (au moins du point de vue linguistique), puisqu’il porte un autre nom.

2. A change de B intrinsèque : Les érables changent de couleur en automne ; A devient B’. ils deviennent rouges. A, qui devient autre, se TRANSFORME, acquiert une qualité nouvelle exprimée par B et B’, tout en restant lui-même. Changer de est suivi d’un nom de catégorie B. DEVENIR est suivi d’un adjectif attribut B’ qui précise en quoi consiste le CHANGEMENT. Ce changement peut être exprimé de façon synthétique plus brève, par un verbe intransitif dérivé de cet adjectif : en automne, les érables rougissent. Un grand nombre d’adjectifs qualificatifs servent de base à des dérivés verbaux qui expriment l’idée de devenir ce que dit l’adjectif : A devient MAIGRE, il MAIGRIT. Ce verbe prend souvent la forme pronominale : A devient meilleur, il s’AMÉLIORE. Noter qu’on emploie le verbe devenir pour interroger sur un changement éventuel : Qu’est-ce que tu deviens ?

3. A change de B extrinsèque : Jean change de chemise / de médecin / de place ; il a DÉSORMAIS un autre B. Ni la chemise ni le médecin ne font partie de Jean qui, bien entendu reste lui-même. Simplement, il utilise désormais un autre objet, un objet DE RECHANGE, il est en relation avec une autre personne, occupe une autre place. Je peux commenter ce cas avec l’adverbe désormais, mais pas avec le verbe devenir. Ce type de changement peut être exprimé de façon synthétique plus brève, par un verbe intransitif : A change de domicile : il DÉMÉNAGE.

Dans cette première séance, on pourrait faire trouver des adjectifs ayant des dérivés verbaux et des verbes exprimant un changement intrinsèque ou extrinsèque. Et travailler sur les adjectifs CHANGEANT, VARIABLE, CONSTANT, INCONSTANT FIDÈLE, INFIDÈLE  sur les verbes ÉVOLUER, VARIER, FLUCTUER opposer ÉVOLUTION et RÉVOLUTION, employer l’infinitif devenir comme nom. Et à titre d’antonyme, PERSISTER, SUBSISTER. On pourrait chercher pourquoi il y a quelque chose de comique dans le dicton A change d’avis comme de chemise. Une heure n’y suffira pas, il faudra choisir !

Dans la seconde séance la cause du changement est exprimée ainsi que les termes d’un échange

C est ce qui fait changer A

On va donc retrouver les mêmes schémas sémantiques que précédemment

C fait que A se change en B - C fait que A change de B intrinsèque ou extrinsèque

Mais les verbes employés comme pronominaux dans la première séance, sont maintenant employés comme transitifs :

  • métamorphose et changement intrinsèque : Au lieu de L’eau change d’état elle se transforme en glace on aura le froid transforme l’eau en glace, ou plus brièvement : Sous l’action du froid, l’eau gèle.
  • changement extrinsèque : L’aide soignante change les draps du malade/, lui change ses draps

2. Après quelques exercices sur les emplois pronominaux ou transitifs, on pourra aborder des verbes qui ont normalement pour sujet l’agent de la transformation et sont employés uniquement comme transitifs, ou plus naturellement comme transitifs que comme pronominaux : MODIFIER, RETOUCHER, RÉFORMER, REFONDRE, REMANIER,  DÉRANGER,  RÉVOLUTIONNER, BOULEVERSER, CHAMBARDER CHAMBOULER, etc.

3. D’autres actants entrent en scène avec la notion d’échange

A fait un échange avec A’ Ils changent B contre B’. Étudier à ce propos les verbes parasynonymes ÉCHANGER, TROQUER, PERMUTER,  la locution gagner /perdre au change et le proverbe échanger son cheval borgne contre un cheval aveugle

Dans une séance comme dans l’autre, on constatera à l’usage que tous les actants ne sont pas toujours exprimés et que beaucoup de transformations de phrases sont possibles. Au point de vue grammatical, ce sera une bonne occasion de faire entrer dans les têtes les notions de transitif, intransitif et pronominal.

 

 

pour aller plus loin

article Vocalire