6e

PORTER

Ce verbe offre tellement de possibilités qu’on ne pourra pas les exploiter toutes. Je suggère trois pistes qui pourraient chacune suffire pour une leçon :

Piste n°1 : On étudie à la fois la synonymie et la préfixation. Comparer PORTER avec tous ses dérivés préfixés : autres verbes plus ou moins synonymes, ou au moins avec quelques uns d’entre eux : apporter, rapporter, emporter, remporter, transporter, déporter, colporter, importer, exporter, reporter, comporter, supporter : préciser les relations sémantiques avec le verbe simple et les emplois propres à chacun. Chacun de ces verbes a des dérivés nominaux . On pourra jouer de quelques uns pour les transformations de phrases. On supposera d’abord un sujet humain et un COD référant à un objet concret pesant. Dans un deuxième temps on peut essayer de substituer un sujet non humain et un complément abstrait et voir les cas où ça marche.

Piste n°2 : On cherche des emplois où PORTER fonctionne comme un verbe de mouvement, avec un lieu de destination : X porte Y à Z. D’abord les emplois concrets avec un sujet humain et un COD pesant (Jean porte sa valise à la gare), ce qui donne l’occasion d’étudier certains emplois, notamment postaux, du mot PORT. Cas particulier de X porte la main à/sur Y – Puis étudier les emplois figurés avec un sujet pas nécessairement humain et un COD abstrait (Jean porte préjudice à Marie). On rencontrera dans cette recherche des emplois pronominaux (Jean se porte au secours de Marie) et des emplois intransitifs, sans COD (une voix qui porte loin). Comme tous les verbes de mouvement, porter a des emplois figurés qui suggèrent que le temps passe et que la vie est un voyage : Jean se porte biense comporte bien.

Piste n°3 : Après avoir rapidement parcouru les emplois les plus usuels de porter, on cherche des emplois sans idée de mouvement ni de but, avec sujet humain (Ex. : porter la barbe – porter certains vêtements – le port d’arme, ou de l’uniforme) avec sujet non humain concret (un mur porteur), ou abstrait (un avertissement qui porte) – avec COD concret (l’arbre qui porte des fruits, la femme enceinte qui porte son enfant, la portée d’une chatte ) – avec COD abstrait (une décision qui porte préjudice à quelqu’un, la portée de certaines actions). On peut étudier les cas de synonymie avec supporter (le pilier supporte la vouteAndré supporte le mauvais caractère de Bernard).

 

 

pour aller plus loin

article correspondant à consulter sur Vocalire
micro-récit