RICHE et PAUVRE

CM2

 

 

RICHE ET PAUVRE

 

Les Dupont ONT DE QUOI VIVRE. Cette locution signifie que, compte tenu des critères de la SOCIÉTÉ dans laquelle ils vivent, ils ne sont ni RICHES ni PAUVRES. Ils sont dans une situation MOYENNE dans une série graduée dont les deux extrêmes sont l’OPULENCE et la MISÈRE. Ils font partie de la classe moyenne. Si je dis qu’ils ont LARGEMENT de quoi vivre, ils sont déjà un peu riches, mais pas RICHISSIMES ni IMMENSÉMENT riches. Si je dis qu’ils ont TOUT JUSTE de quoi vivre ou même À PEINE de quoi vivre, ils sont pauvres. Mais tant qu’ils GAGNENT de l’ARGENT et arrivent à joindre les deux bouts (d’un SALAIRE au suivant), ils ne sont pas dans la misère, cette condition où les gens ne peuvent même pas SUBVENIR correctement à leurs BESOINS les plus élémentaires : nourriture, habillement et logement, et sont dans le besoin, parfois réduits à MENDIER dans la rue.

 

Les ÉCONOMISTES, définissent un seuil de PAUVRETÉ : un REVENU inférieur à la moitié du revenu moyen dans un pays donné, ce pays étant lui-même plus ou moins riche, selon qu’il possède des ENTREPRISES plus ou moins PROSPÈRES. (Vos élèves doivent pouvoir faire ce petit calcul si vous leur donnez un chiffre rond pour le revenu moyen). En langage journalistique, une personne riche est FAVORISÉE et une personne pauvre DÉMUNIE, et les plus démunis sont dans une misère noire.

 

Une personne RICHE a de la FORTUNE, un PATRIMOINE qu’elle a HÉRITÉ de ses parents ou qu’elle s’est CONSTITUÉ et qu’elle espère TRANSMETTRE à ses enfants. Elle a un CAPITAL, un gros COMPTE EN BANQUE, elle est PROPRIÉTAIRE d’ACTIONS de sociétés et de BIENS MOBILIERS (par exemple, des œuvres d’art) ou IMMOBILIERS (par exemple, un château ). Il est clair que sa RICHESSE lui donne des MOYENS d’action, donc un certain POUVOIR que n’a pas une personne pauvre.

 

Un riche peut avoir tendance à MÉPRISER les pauvres, à les EXPLOITER, et à se contenter de vivre dans le LUXE. Mais Il peut aussi chercher à AIDER les plus démunis à S’EN SORTIR, les jeunes à bien démarrer dans la vie, les chercheurs scientifiques à progresser dans leur recherche, par exemple en créant des FONDATIONS à leur profit. Un pauvre peut avoir tendance à ENVIER le riche, et même à le HAÏR. Mais il peut aussi ADMIRER et vouloir imiter la manière dont certains se sont ENRICHIS par l’esprit d’entreprise, l’intelligence, l’ardeur au TRAVAIL. Il peut vouloir créer de la richesse qui profitera à toute la société et donner du travail à beaucoup d’autres. Et il y a des riches qui S’APPAUVRISSENT par la négligence, la mauvaise gestion, des circonstances défavorables, diverses sortes de catastrophes . Un riche devenu pauvre est RUINÉ.

 

Tous les emplois figurés de l’adjectif riche sont mélioratifs (une riche idée !) Tous les emplois figurés de l’adjectif pauvre sont péjoratifs (un pauvre type !). Et pourtant la PAUVRETÉ volontaire, ça existe : les RELIGIEUX, MOINES ET MONIALES chrétiens, les moines bouddhistes, font vœu de pauvreté, c’est à dire décident une fois pour toutes de n’être propriétaires de rien, et de mener une vie réduite au NÉCESSAIRE, sans rien de SUPERFLU, sans GASPILLAGE, SIMPLE, SOBRE, éventuellement ASCÉTIQUE, ce qui est, en somme conforme aux aspirations des ÉCOLOGISTES.

 

Les expressions riche comme Crésus et pauvre comme Job vous donneront l’occasion d’une petite excursion dans l’antiquité classique et hébraïque, tirer le diable par la queue, et la roue de la Fortune qui tourne, dans l’imagerie du Moyen-Age. Des proverbes comme : “l’argent est un bon serviteur et un mauvais maitre” - “L’argent ne fait pas le bonheur” (mais il y contribue, ajoute-t-on souvent) - ”Qui donne aux pauvres prête à Dieu” - “Pauvreté n’est pas vice” – “Bien mal acquis ne profite jamais” pourront donner lieu à quelques réflexions.

 

Il y a une lecture qui s’impose, celle des Misérables de Victor Hugo, avec la figure admirable de Jean Valjean dont les hauts et les bas et les passages de la misère à une certaine opulence sont l’illustration même de la matière de cette fiche. En outre, de nombreux ouvrages destinés aux jeunes évoquent les thèmes de la pauvreté et de l’acquisition de la richesse. Ils permettront d’entamer des discussions et d’ouvrir quelques perspectives sur le fonctionnement de la société.

 

 

 

pour aller plus loinn

article correspondant à consulter sur Vocalire