CM1

DIRIGER et TÊTE

Un sujet  peut diriger toutes sortes d'objets vers un but  pour l'atteindre  le plus facilement possible : un faisceau lumineux, un jet d'eau, un véhicule,  son regard, ses pas… mais nous privilégierons  le cas le plus fréquent : celui où l'objet est un groupe humain.

Cas n°1 ce groupe est en mouvement et se déplace sur la  terre (du moins quand il n'est  pas  en bateau ou en avion). Imaginons les élèves d'une classe en rang. Ils marchent à la file, forment une sorte de cortège, de procession. La maitresse (aidée par d'autres accompagnateurs) les emmène à la piscine. Elle marche la première. Nous allons parler de ce qui se passe là, en employant le verbe diriger à l'actif et à la forme pronominale (se diriger), le nom direction, les adjectifs direct  et droit, qui ont la même origine,  et l'adverbe directement  (excellents exercices d'assouplissement syntaxique). On emploiera aussi le mot tête en expliquant la métaphore : un cortège a une tête et une queue, comme si c'était un animal, un quadrupède ou une sorte de serpent. La tête, munie d'yeux  qui voient le chemin et les obstacles, est bien sûr à l'avant de leur corps ; de même, la maitresse est celle qui connaît le chemin, et son rôle est de le faire parcourir  aux élèves en bon ordre et en sécurité, c'est le rôle du chef, qui pense, et qui est responsable. (On pourrait penser aussi au guide d'un groupe de touristes). Ce sera l'occasion, si les élèves sont réceptifs, de faire un peu d'étymologie et de leur expliquer que justement le mot latin qui signifiait « tête », caput  a donné en français chef. Et alors, d'où vient le mot tête ? d'un mot d'argot employé par les légionnaires romains, testa  qui désignait un morceau de poterie, un pot plus ou moins cassé, image plus ou moins heureuse du crâne. Si on a le temps , pourquoi ne pas parler du ballon dirigeable, ainsi appelé par opposition à la montgolfière  qui, justement, n'était pas dirigeable.

Cas n°2, il n'y a pas  de mouvement :  le groupe en question est un ensemble de gens unis par des intérêts communs qui ont besoin d'un chef pour atteindre leurs objectifs. Vous entrez dans l'immeuble d'une entreprise ou d'une administration. Sur les portes, divers écriteaux : accueil, comptabilité, secrétariat, etc.,  et direction.  Qui travaille derrière cette porte ? et que fait-il/que font-ils ? On répondra à cette question en employant les mots ci-dessus et en y ajoutant directeur, directrice, dirigeant (surtout au pluriel), directive (surtout au pluriel). On pourra penser aussi au rôle du chef d'orchestre qui dirige ses musiciens et parler des problèmes de la direction d'orchestre.

À un niveau plus élevé on pourrait opposer le recteur au directeur et introduire le verbe régir, distinguer directif  d'autoritaire, parler du dirigisme  en économie, du directoire d'une institution, quand la direction est collégiale, et pourquoi pas, empiéter un peu sur le cours d'histoire en parlant du Directoire de 1795. La France gouvernée par cinq directeurs ! ça n'a duré que quatre ans.

 

 

 

pour aller plus loin

article correspondant à consulter sur Vocalire