MARCHER

 CP

MARCHER 

Qui marche ? N’importe quel humain muni de deux jambes, n’importe quel animal muni de pattes. Il marche dans quoi ? sur quoi ? cela dépend de la nature du sol ! Trouvez des exemples, et aussi des exemples de choses sur lesquelles il vaut mieux ne pas marcher. Comment employez vous les noms marcheur, piéton, fantassin ? Et quels moyens vous offre la langue française pour dire de quelle manière ces gens-là marchent ? Il y a des verbes faits exprès pour cela, à employer dans les contextes adéquats : patauger, piétiner, trotter, trottiner, tituber, trébucher (verbes intransitifs), arpenter (celui-là est transitif, il faudra lui trouver un COD). Mais le plus simple est encore d’employer le verbe marcher avec un adverbe : Ariste marche lentement ou de l’associer au nom pas : il marche à pas lents. C’est même souvent la seule manière possible : vous pouvez dire Ariste marche à grands pas, mais pas Ariste marche grandement. La manière dont une personne marche s’appelle sa démarche. Elle lui est tout à fait personnelle. La plupart du temps cette personne marche parce qu’elle a besoin d’aller d’un point à un autre, mais il arrive qu’elle marche pour le plaisir de marcher. Dans ce cas-là, elle se promène, se balade, flâne ou fait de la randonnée. La marche est un mode de déplacement relativement lent, mais rien ne vous empêche de dire en descendant de voiture : “Nous avons bien marché : du 130 tout le long du chemin”… et puisque le temps est l’image de l’espace, rien d’impossible à dire que des affaires marchent bien et qu’un projet avance. Mais comment se fait-il qu’on puisse employer le verbe marcher pour des machines parfaitement immobiles ? votre montre, votre machine à laver, votre ordinateur ? Pensez un peu à la manière dont vous entamez, vous–même une bonne marche dans la campagne, une deux, une deux, en vous accompagnant d’une petite chanson de marche à deux temps. Vos deux jambes fonctionnent régulièrement, sans effort, comme une bonne petite machine. Vous pouvez penser à autre chose, la bonne petite machine conservera son rythme. Et comment vous y prenez vous pour faire marcher un camarade assis sur une chaise ? S’il est un peu malin , il s’écriera “ je ne marche pas dans ta combine”  !

 

 

pour aller plus loin

article correspondant à consulter sur Vocalire