DORMIR

GSM

fiche entièrement remaniée le 16 10 2019

DORMIR

 

Où dort-on ? Dans son LIT, quand ? la NUIT ! Pourquoi ? parce qu’on est FATIGUÉ, pour se REPOSER, parce qu’on a SOMMEIL ! Comment fait-on pour s’ENDORMIR, on ferme les YEUX etc. 

 

On pourra parler aussi des RÊVES, qui sont tantôt des beaux rêves, tantôt des mauvais rêves, des CAUCHEMARS.

 

Une fois recueilli le vocabulaire du grand déballage, il serait intéressant d’exploiter s’endormir et son corollaire SE RÉVEILLER parce que c’est l’occasion non pas d'enseigner, mais de faire entendre le verbe être pour ces verbes : A quelle heure t’ES-tu endormi hier/réveillé ce matin ? Je me suis endormi vers neuf heures et je me suis réveillé à 7 heures quand mon RÉVEIL a sonné.

 

Parallèlement on fera entendre dormir avec son auxiliaire avoir : Tu as bien dormi ? Oui j’ai bien dormi, merci ! J’ai dormi pendant dix heures.

 

Autre mot très exploitable : le dérivé non morphologique sommeil. On peut essayer d’utiliser ses propres dérivés : SOMMEILLER, SOMNOLER, faire un petit SOMME, synonyme possible de SIESTE, et s’amuser avec la locution ne dormir que d’un œil. Et puis essayer de mettre en relation :  

 

  • "Monsieur A (Auguste) dort bien » avec « Monsieur A a un bon sommeil, son sommeil est PROFOND ».

  • « Madame B (Brigitte) dort mal », avec « Madame B n’a pas un bon sommeil », son sommeil est LÉGER ». Elle prend parfois un SOMNIFÈRE. La nuit dernière le bruit d’une porte qui claquait l’a réveillée en SURSAUT.

Tiens l’auxiliaire avoir avec le verbe réveiller ! Eh ! oui, c’est que dans ce cas-là, il n’est pas pronominal ! Mais inutile, avec des tout petits de parler de conjugaison, de pronominaux, et d’auxiliaires. On fera systématiquement des phrases au passé composé en insistant dans la prononciation des auxiliaires, pour qu’ils s’enregistrent par l’écoute.

 

 

pour aller plus loin

article Vocalire