GSM

CORPS

Avec ces tout petits il sera bien impossible de tirer de ce mot très riche tous les trésors qu'il recèle. Ce sera déjà bien beau si on parvient à leur apprendre le mot membre et le mot organe, leur faire identifier, nommer leurs quatre membres et dire à quoi il leurs servent (et il y aura beaucoup à dire sur le bras, la main, le doigt , la jambe et le pied). Il faudra leur demander s'ils ont entendu parler de parties de leur corps qui ne se voient pas tels que l'estomac, les poumons, le cœur et on pourrait orienter la conversation vers la santé du corps et les meilleurs moyens de la préserver, notamment la culture physique ou gymnastique… A quoi servent-ils, ces organes ? Et quelle est la partie de notre corps qui sert à voir ? à entendre ? à toucher ? à parler ? à manger ? Réponses faciles à trouver. Et à faire attention ? à réfléchir ? à vouloir ? à aimer ? ça, c'est moins évident. Arrivera-t-on à leur faire percevoir ce pour quoi la langue a créé les mots esprit, âme, sans parler du mot moderne un tantinet prétentieux de psychisme ? Ils sont encore trop petits pour qu'on leur fasse noter Mens sana in corpore sano.

Avec des élèves plus grands, pour qui les réponses aux questions ci-dessus sont évidentes, il y aurait grand intérêt à parler des emplois figurés des mots corps et membre corporation, incorporer, corps électoral etc. comme image de la vie sociale et leur faire étudier la fable de La Fontaine intitulée Les Membres et l'estomac (L. III, fable 2), excellente préparation au cours d'instruction civique, et si on a le temps, de l'usage du mot corps en physique, ne serait-ce qu'à propos de la loi de la chute des corps.

 

 

pour aller plus loin

article correspondant à consulter sur Vocalire