CM2

PART et PARTIE

 

Il y a sur la table un gâteau rond. Vous prenez un couteau et vous le coupez selon quatre diamètres. Il en résulte huit PARTIES, huit MORCEAUX, que vous appellerez des PARTS si, comme probable, il y a autour de la table huit convives avides d’être servis équitablement. À chacun sa part !

 

Les mots PART et PARTIE, dans leurs usages très variés, servent à distinguer des ensembles – généralement humains – et aussi à les mettre en relations.

 

Il peut se faire que les A et les B aient à se PARTAGER autre chose qu’un gâteau : un appartement ? un travail ? du temps ? un héritage ? Il va falloir DIVISER, FRACTIONNER, FRAGMENTER, MORCELER en plusieurs PARTIES ce quelque chose, pour que chacun en ait SA PART, sa PORTION, sa QUOTE PART, sa RATION, lorsqu’il y a peu de ce quelque chose pour tant de gens et qu’on est obligé de le RATIONNER.

 

S’il s’agit de temps, M. A va pouvoir travailler À TEMPS PARTIEL et vivre en partie à la ville et en grande partie à la campagne.

 

Et si les A et les B se disputent la chose à partager et n’arrivent pas à se mettre d’accord ? Eh ! bien, ils entreront en procès et il faudra qu’un juge, ayant écouté LES DEUX PARTIES décide à leur place.

 

Imaginons maintenant un grand espace libre (par exemple la cour de récréation) et un grand ensemble d’individus qui ont à s’y RÉPARTIR sans contrainte. Il n’y a au sol aucune limite tracée et pourtant, certains iront QUELQUE PART s’isoler pour bavarder À PART des autres. Ils font BANDE À PART alors qu’AUTRE PART, LA PLUPART des élèves, le gros du bataillon, DIVISÉ en deux camps, disputera une PARTIE de ballon, DE PART ET D’AUTRE d’une ligne imaginaire. Les PARTIES de cet espace (et il peut s’agir d’un " espace " social ou abstrait) sont dans la tête des utilisateurs qui se les attribuent selon qu’ils FONT PARTIE d’un groupe ou d’un autre.

 

En politique, il y a groupes appelés PARTIS qui se répartissent les diverses manières d’envisager le gouvernement d’un pays et par conséquent les électeurs qui PRENNENT PARTI pour l’un ou pour l’autre. On en connait qui ne changeraient d’avis pour rien au monde. C’est du PARTI-PRIS !

 

Mais bien sûr d’un groupe social à un autre, il y a des possibilités de communication. Par exemple, lorsque la famille A FAIT PART à la famille B d’un évènement (naissance, mariage ou décès) en lui envoyant un FAIRE PART. Ainsi la famille B peut PARTICIPER à la joie ou à la tristesse de la famille A, elle peut y PRENDRE PART. Les A seront heureux de recevoir une réponse ou même un cadeau DE LA PART des B.

 

 

pour aller plus loin

article correspondant à consulter sur Vocalire