CE1

TIRER

Assurez-vous qu’au moins un des meubles de la classe (par exemple une table) possède un tiroir, et munissez-vous d’un de ces sacs à roulettes qui servent à ramener les provisions du marché.

Que fais-tu lorsque tu tires un tiroir ? le tiroir est devant toi, tu saisis sa poignée et tu lui imprimes un mouvement continu, dans ta direction. Tu le fais sortir du bâti de la table et tu le fais avancer vers le dehors : tu le tires vers toi par sa poignée de la place qu’il occupait dans la table. Donc, combien de compléments possibles (pas toujours exprimés, bien sûr) pour le verbe tirer ?

  1. Un COD (un objet, le tiroir)
  2. Un complément de moyen (une partie de l’objet, la poignée) et deux compléments de lieu.
  3. L'un marquant l’origine du mouvement (la table)
  4. L'autre le but (la personne qui tire et qui a besoin de fouiller dans le tiroir).

Après avoir tiré le tiroir et utilisé son contenu, tu le repousses dans son logement (pousser, mouvement inverse de tirer).

Maintenant, si je tire le sac à roulettes plein de provisions, je ne le mets pas devant moi, mais derrière moi. Ce n’est pas une poussette. Je ne le pousse pas. Je n’ai pas besoin de le regarder. Je regarde devant moi, dans la direction de la maison, en faisant attention à la circulation, et le sac me suit. Peu importe en somme, pour le verbe tirer , que l’objet soit devant ou derrière moi. L’essentiel est que je le fasse avancer en lui imprimant un mouvement continu et assez fort.

Et que fais-tu quand tu tires un trait ? Tu fais avancer ton crayon d’un point vers un autre sur ton cahier.

Mais je me demande pourquoi un trait , et pas un tir ou un tiret … Je réponds à la question par un conte :

Il était une fois, dans des temps très anciens, un vieux verbe traire assez difficile à conjuguer , qui disait tout ce que dit aujourd’hui tirer . Il avait toute une famille de verbes composés, par exemple extraire, soustraire et de noms savants en –tract-, par exemple traction . Et voilà qu’arrive un jeune ambitieux, souple, agile, tout à fait facile à conjuguer, le verbe tirer. Il lui a grignoté peu à peu l’essentiel de son domaine pendant que le vieux traire somnolait. Traire est presque mort ! Il ne lui reste plus que la manipulation du pis des vaches pour en tirer le lait. Mais il a laissé à tirer un riche héritage : toute sa famille de verbes composés et de noms en tract-. C’est comme ça qu’aujourd’hui une machine destinée à tirer de lourds engins agricoles s’appelle un tracteur et qu’au verbe attirer correspond le nom attraction à côté d’attirance.

Si tu as bien compris tout ça, tu peux expliquer tous les emplois, propres et figurés de tirer et de sa famille adoptive, sauf un : le tir des armes à feu. C’est une autre histoire que nous réservons pour la vidéo.

 

 

 

pour aller plus loin


article correspondant à consulter sur Vocalire