CM2

MÉMOIRE

Attendons que les élèves aient fourni quelques récits de bons ou de mauvais souvenirs et retravaillons-les de toutes les manières possibles :

Jouons sur les noms et les verbes : Passons de je me souviens de… à j’ai le souvenir de… de j’ai oublié à c’était un oubli. Et n’oublions pas que les verbes pronominaux se conjuguent avec l’auxiliaire être et les verbes transitifs avec l’auxiliaire avoir.

Après avoir employé se souvenir, disons la même chose en employant se rappeler et en insistant sur son COD.

Employons le verbe oublier avec une négation : je n’ai jamais oubliéje n’oublierai jamais au lieu de je me suis toujours souvenu ou je me souviendrai toujours.

Ne pas oublier de + infinitif est plus naturel que se souvenir de + infinitif.

Posons la question “Qu’est-ce qui t’a fait souvenir de telle chose ?” Disons la même chose en employant le verbe rappeler.

Essayons de faire apparaître, dans ces récits, toutes les constructions de ces différents verbes : se souvenir de + nom ou + infinitif, se souvenir que… où… quand comment… pourquoi telle chose est arrivée. Y adjoindre des adverbes et des compléments de manière : je me rappelle avec plaisir tout d’un coup je me souviens que

Faire qualifier le nom souvenir avec différents adjectifs : souvenirs heureux, délicieux, cruels, etc.

Selon les exemples retenus et au-delà de tous ces exercices d’assouplissement syntaxique, on ne manquera pas d’occasions de réfléchir sur l’importance d’avoir une bonne mémoire, sur les rapports entre le souvenir et toutes sortes de sentiments (rancune, reconnaissance) et sur l’intérêt d’avoir une longue mémoire du passé.

 

 

pour aller plus loin

article Vocalire
micro-récit