CP

DUR

Le locuteur qui qualifie de dur un objet, signifie toujours que cet objet, concret ou abstrait, oppose une résistance à son action et que cette action lui demande un effort. Mais la nature de cette expérience, même dans le domaine sensoriel et concret, est multiple selon le matériau de l’objet, selon qu’il se présente en blocs d’une certaine épaisseur sur lesquels on peut s’appuyer pour en éprouver la solidité, ou en feuilles, ou en tiges, et selon les objets de même espèce auxquelles il peut être comparé. Selon ces différents cas, c’est un verbe ou un autre qui sera associé et un parasynonyme, un antonyme ou un autre qui apparaitra. Et chacun de ces verbes et de ces antonymes/parasynonymes aura ses dérivés et développera, comme dur lui-même des emplois abstraits et figurés. C’est donc tout un foisonnement lexical qui va surgir dès la première séance, offrant diverses possibilités parmi lesquelles il faudra choisir pour occuper sans déborder les 45 minutes de la 2e séance  

Séance n° 1 : On essaie de faire un vaste tour d’horizon qui restera sans doute, malgré tout, incomplet. Tant pis ! On utilisera dans la 2e séance ce qu’on aura trouvé dans la première. Commençons par collectionner les noms qui peuvent servir de support à l’adjectif dur et les verbes d’action qui révèlent la dureté de l’objet dénommé. Les autres mots associés suivront tout naturellement.

 

On constate que la pierre est dure quand on cherche à la tailler, à la sculpter, ou à l’user pour la polir et que ce n’est pas facile, demande des outils et de la force. Mais il y a des pierres tendres, moins dures que d’autres. Et la terre glaise, la pâte à modeler ? elle est assez souple pour changer de forme sous une simple pression de la main. Pas trop dure, mais assez ferme tout de même pour ne pas couler.

Le fer est dur pour qui veut le forger, le percer. On le chauffe pour le ramollir, le rendre plus malléable, pour pouvoir le travailler et on le trempe pour en faire de l’acier, encore plus dur que le fer. Tous les métaux ne sont pas également durs. Le plomb est relativement mou. Le bois est plus ou moins dur ou tendre pour celui qui cherche à le scier ou à le percer. Et la terre, quand elle est sèche et froide ? est-elle facile à creuser ? Non, elle est trop dure, c’est difficile, c’est dur ! Et quand il a longuement plu ? c’est de la boue, trop molle. C’est comme pour la pâte d’un gâteau, la bonne consistance c’est ni trop dure ni trop molle.

Et la couche de glace qui recouvre un étang quand il fait très froid ? Elle est solide et au moment du dégel, fragile…et finalement, elle va se liquéfier, devenir liquide : de l’eau. Et le verre et la porcelaine ? Ils se cassent, se brisent au moindre choc. Ce sont des matériaux durs mais d’une grande fragilité.  

Et les œufs ? ils peuvent être soit durs soit mollets. Et la viande, et le pain ? ils peuvent être soit durs soit tendres. La viande dure est-elle plus ou moins dure qu’une pierre tendre ? Pas de réponse ! On ne peut comparer que des choses comparables : une pierre à une autre pierre ou à un autre matériau de construction, une viande à une autre viande… 

 Et le carton est-il dur ? Plus dur que le papier en tous cas; il se présente en feuilles comme le papier, et on peut le plier, ce qu’on ne peut pas faire avec une feuille de tôle, plus rigide. En ce qui concerne les matériaux en feuilles, on dit plutôt rigide que dur, et souple que mou. On ne peut pas marquer un pli dans un tissu très souple. Pour le plisser, il faut qu’il ait une certaine rigidité… Si vous voulez faire des pliages, des origamis, il vous faut du papier suffisamment rigide.  

Et pour une personne, être souple, c’est une qualité ? oui, pour danser, faire de la gymnastique. Sinon, on est raide

 

Et un escalier dur, est-ce qu’on veut le casser ? Non. Et un enfant dur, est-ce qu’on veut le manger ? Pas davantage ? Alors ? Comment expliquer de telles expressions ? L’escalier, on veut le monter et, c’est fatigant, pénible, cela demande un effort. C’est dur, pour grand-mère de monter cet escalier. L’enfant, ses parents veulent l’élever de leur mieux mais ils ont du mal, parce qu’il est turbulent, c’est dur de le faire obéir.

Et votre cœur, est-il dur ou tendre ? Un cœur de pierre ou un cœur de chair ?

 

Vos parents, avec vous sont-ils souples ou rigides avec vous ?

Séance n°2 ou l’embarras du choix

 Travail sur les dérivés : Vous avez réuni une collection d’adjectifs en rapport de sens avec dur. Il faut faire trouver leurs dérivés nominaux et verbaux et en faire utiliser au moins quelques uns :  Dur, dureté, durcir et (s’)endurcir endurcissement – mou, mollesse, (r)amollir, ramollissement  Solide, solidité, solidifier – liquide liquéfier (ne parlons pas des liquidités financières !) liquéfaction

Fragile, fragilité, fragiliser,

Tendre, tendresse, tendreté, (s’)attendrir, attendrissant

Souple, souplesse, assouplir, assouplissement

Ferme, fermeté, (r)affermir raffermissement

Raide, raideur, raidir, raidissement – rigide, rigidité, rigidifier

 Je pense qu’il pourrait être intéressant de parler du travail du sculpteur, parce qu’il comporte la pierre dure qu’il faut tailler, le plâtre délayé avec de l’eau, liquide, plus ou moins pâteux, qui va se solidifier dans un moule, et la terre glaise plus ou moins souple selon qu’elle contient plus ou moins d’eau et qui va durcir à la cuisson. On pourra donc tout naturellement employer les verbes dérivés. Quant aux dérivés nominaux ils permettent des condensations de phrase. La terre glaise est souple, on peut la modeler facilement > La souplesse de la terre glaise permet de la modeler facilement : exercice très utile d’assouplissement syntaxique

Travail sur les synonymes et antonymes

 Distinguer les emplois de dur, solide et ferme  Distinguer les emplois de raide et de rigide  Distinguer les emplois de mou, tendre et souple  Opposer tendresse à tendreté  Opposer dur à mou  Opposer solide à fragile  Opposer raide et rigide à souple  

Dans chaque cas, tenir compte de la nature du support matériel, abstrait, ou humain

 Exemple : du carton rigide, un emploi du temps rigide, un chef de service rigide  On cherchera des exemples où ces mots sont employés de façon méliorative ou péjorative. Être dur, c’est un défaut ou une qualité ? ça dépend de ce qu’on veut faire On n’aime pas le pain dur ni la viande dure, mais un ébéniste peut avoir besoin de bois dur. En parlant d’une personne, dire qu’elle est dure est généralement une critique. Si on veut lui faire un compliment, on dira qu’elle est ferme.

Travail sur ces adjectif qualifiant un support humain

 Aspect physique : souple ou raide selon sa manière de se tenir ou de se mouvoir- solide, “en bonne santé”, fragile “souvent malade”. Et fragile peut aussi avoir des emplois sociaux ”en situation précaire”  Aspect mental : dur “sans pitié” - ferme “sans complaisance” - solide “sans faiblesse”  Tendre “aimant, affectueux” - mou “paresseux, sans volonté”- souple “conciliant”  Rigide “peu adaptable, fidèle à ses principes et à ses habitudes”  (Raide, liquide, pâteux ne sortent pas du domaine matériel)  Imaginer des situations où ces divers adjectifs ou verbes s’emploient naturellement.  Envisager un contexte familial où chacun veut obtenir quelque chose des autres, plus ou moins difficilement, et en employant diverses stratégies. Que signifient les locutions avoir la tête dure ? avoir quelqu’un à l’usure ? des plaisanteries inusables ? etc.  

La fable Le chêne et le roseau illustre bien l’opposition du rigide et du souple. La littérature offre quelques exemples de personnages rigides (ce qui n’exclut pas l’héroïsme, bien au contraire !) : Antigone, Horace de Corneille…

Séance n° 3

 Pour la rédaction, selon ce qu’on aura pu traiter dans les séances précédentes, on pourrait envisager des sujets tirés de la pratique de divers métiers : outre le sculpteur, ceux de la métallurgie, le ferronnier - Le potier – la vannerie – le travail du cuir  Un monument historique si solide qu’il a traversé les siècles  La résistance à l’oppression. Quelles qualités cela demande-t-il ?  ”Jean le malin“ veut obtenir de son père la permission de… comment s’y prend-il ?  Une personne rigide vit avec une personne souple ; leurs portraits contrastés et leurs relations.
 

 

pour aller plus loin

article Vocalire